• Princess Bride - William Goldman

    Princess Bride - William GoldmanConte humoristique, qui raconte une grande histoire d'amour totalement déjantée.

     

     

    Titre original : The Princess Bride

    Année de publication : 1973, réédité en 1998 en rajoutant le passage sur le bébé de Bouton d’or

     

    Quatrième de couverture :

    « Il était une fois la plus belle des aventures, auréolée par le grand amour, le seul, le vrai.

    Le conte intemporel de S. Morgenstern – redécouvert merveilleusement abrégé par William Goldman – est peuplé de personnages aussi inoubliables que Wesley, le beau valet de ferme qui risque sa vie pour la femme qu’il aime ; Inigo Montoya, le fabuleux bretteur qui ne vit que pour venger la mort de son père ; Fezzik, le plus doux et le plus fort des colosses… et bien sûr, Bouton d’or : la princesse, la fiancée, la femme idéale, la plus belle de toute l’histoire du monde. »

     

    Mon avis :

    Le jour où William Goldman offre Princess Bride à son fils, il découvre que son père ne lui a jamais tout lu. Il décide alors, devant les interminables passages soporifiques du livre, d’en faire une version abrégée. Ainsi, l’histoire de Princess Bride est introduite par les évènements qui ont conduit à sa publication abrégée et se termine par ce qui a suivi cette publication. Mais la partie principale du récit est la grande histoire d’amour, sur fond d’aventure, de Bouton d’or et Westley (non sans quelques commentaires de la part de l’auteur qui abrège).

    L’intérêt du récit n’est pas l’histoire en elle-même mais plutôt la manière dont elle est racontée. Elle se déroule à Florin, quelque part en Europe (du côté de l’Allemagne je crois), après l’invention du chocolat (puisqu’ils ont du chocolat, c’est qu’il est inventé) et avant l’invention du téléphone (oui, je vois large mais je suis sûre de pas me tromper).

    J’ai adoré les conversations qui sont d’une courtoisie à toute épreuve. Le duel entre Westley et Inigo en est un parfait exemple, ce dernier laissant au premier le temps de reprendre son souffle après une longue escalade, et discutant de choses et d’autres en attendant que chacun soit prêt.

    Il y a des rebondissements, des gentils et des méchants, des méchants qui sont gentils et des gentils qui ne le sont pas. Il y a la princesse, qui ne sert à rien sinon à se faire sauver. Il y a le prince sans cœur et le beau gosse au sourire ravageur (enfin j’imagine). Il y a l’Espagnol expert de l’épée, et le géant Turc pas très futé mais très costaud. Bref, une belle brochette de stéréotypes.

    Le style d’écriture est à mourir de rire. Goldman prétend intervenir pour justifier des coupes dans le récit (je lui en conseillerais deux ou trois autres pour ma part), mais ce sont les interventions de Morgenstern qui sont les plus drôles. Bref, ce recit vaut essentiellement pour son humour.

    La dernière partie sur le bébé de Bouton d’or n’est pas inintéressante, mais je trouve dommage qu’une part de l’histoire d’Inigo soit de nouveau évoquée aussi longuement par rapport au reste du chapitre.

     

    Les personnages que je retiens :

    - Bouton d’or : mais qu’elle est cruche…

    - Wesley : c’est le type qui se bat mieux que tout le monde, qui est plus malin et qui a surtout une chance infinie. Je me demande ce qui le pousse à s’accrocher à Bouton d’or, parce qu’il mérite bien mieux qu’elle (zut quoi, elle l’a traité comme une m**** pendant pas mal d’années quand même…).

    - Inigo : c’est le personnage pour lequel j’ai le plus de sympathie. Son histoire est vraiment intéressante.

    - Fezzik : c’est le grand costaud tout gentil.

    - Le prince Humperdinck : il n’a que son propre intérêt à cœur.

    - Le comte Rugen : c****** psychopathe.

     

    Ce n’est clairement pas l’histoire de l’année mais son style est incomparable, malgré quelques longueurs. Enfin, mention spéciale ici à sa morale : la vie est injuste.

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :