• Outlander - Diana Gabaldon

    Outlander - Diana GabaldonUne sympathique découverte, qui invite à en lire davantage.

     

     

    Titre original : Outlander

    Année de publication : 1991 (1995 pour la France)

     

    Quatrième de couverture :

    « 1945. Claire passe ses vacances en Ecosse, où elle s’efforce d’oublier la Seconde Guerre mondiale auprès de son mari, tout juste rentré du front. Au cours d’une balade, la jeune femme est attirée par un mégalithe, auquel la population locale voue un culte étrange. Claire aura tôt fait d’en découvrir la raison : en s’approchant de la pierre, elle se volatilise pour atterrir au beau milieu d’un champ de bataille.

    Le menhir l’a menée tout droit en l’an de grâce 1743, au cœur de la lutte opposant Highlanders et Anglais. Happée par ce monde inconnu et une nouvelle vie palpitante, saura-t-elle revenir à son existence d’autrefois ? »

     

    Mon avis :

    Je connaissais la série pour en avoir vu quelques épisodes, si bien que lorsque l’occasion de lire le livre s’est présentée, je n’ai pas hésité. Par contre, je ne m’attendais pas à être autant entraînée dans l’histoire, à tel point que je me suis replongé dans la série et que je me suis fait prêter le tome 2 !

    L’écriture à la première personne n’est pas toujours une bonne chose, mais ici elle passe toute seule et se lit même avec plaisir. Encore mieux, je le vois ici comme un avantage, car cela nous fait découvrir l’Ecosse du XVIIe siècle à travers les yeux de Claire, qui a besoin des mêmes explications que nous pour comprendre certains évènements. Or, cette écriture à la première personne nous permet d’obtenir ces informations sans avoir l’impression qu’un bloc informatif nous tombe sous les yeux, énorme et peu digeste.

    Les évènements de l’histoire sont complexes et se prêtes à des situations et rebondissements divers, très intéressants et qui se coulent naturellement dans le récit. On tremble facilement pour les personnages et il est impossible de savoir comment les choses vont évoluer. D’ailleurs, une des choses que j’apprécie dans ce livre, c’est qu’on n’est jamais sûr que le « sauvetage » d’une personne ou d’une situation arrive à temps (à part une fois parce que l’héroïne ne peut pas mourir avant la fin de son récit).

     

    Les personnages que je retiens :

    - Claire : elle n’a pas une position facile et ne perd pas de vue son objectif premier, celui de rentrer chez elle. Ayant vécu la guerre et servi d’infirmière sur le front, elle a juste besoin de s’adapter à l’époque mais au moins elle ne tourne pas de l’œil à chaque goute de sang versée (et il y en pas mal avec ces Ecossais !).

    - Jamie : il est trop chou, et trop naïf. Il est aussi sacrément solide parce qu’avec tout ce qui lui arrive…

    - Randall : c******. Ce type fait froid dans le dos et son obsession à choper Jamie est malsaine.

    - Dougal : je ne sais pas trop quoi en penser. D’un côté, il semble réellement être un type bien, très attaché au clan et à la famille. D’un autre côté, il paraît prêt à tout pour servir son clan et ses intérêts, quitte à oublier certains membres de la famille, ou à s’en servir pour sa cause.

    - Colum : c’est un homme qui n’a que son charisme pour le servir, mais cela lui suffit pour être un chef de clan reconnu et respecté.

     

    J’ai été agréablement surprise par ce livre, qui s’est révélé passionnant. L’ambiance et le contexte sont sympas et se prêtent facilement à une belle aventure.


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :