• Nox : Ici-bas (1) - Yves Grevet

    Nox : Ici-bas (1) - Yves GrevetUn premier tome qui nous fait découvrir l'univers de la nox, en nous menant doucement vers ce qui attend nos héros dans le second tome. Une petite merveille à découvrir.

     

     

    Année de publication : 2012

     

    Quatrième de couverture :

    « Une ville basse enveloppée d’un brouillard opaque – la nox –, plongée dans l’obscurité.

    Des hommes contraints de marcher ou de pédaler sans cesse pour produire de la lumière.

    Une société codifiée, régentée par une milice toute puissante.

    Des amis d’enfance qui s’engagent dans des camps adverses.

    Un héros qui se bat pour épouser celle qu’il aime.

    Une jeune fille qui vit dans la lumière, prête à tout pour retrouver la femme qui l’a élevée. »

     

    Mon avis :

    Voilà longtemps que je n’étais pas tombée sur un livre duquel il m’est presque impossible de me détacher. Je l’ai dévoré en deux jours, simplement parce qu’il a bien fallu que je le lâche de temps à autre. Bref, c’est une magnifique découverte.

    Le récit est écrit à la première personne, mais par plusieurs personnages. Dans ce premier tome, l’histoire s’écrit doucement. On découvre d’abord l’univers sombre de la Nox, et la ville haute, en dehors du nuage de pollution, qui est illuminée chaque jour par le soleil. En bas, ce sont les pauvres. En haut, les riches.

    L’histoire est prenante et nous immerge totalement dans la nox. On y découvre les difficiles conditions de vie (pédaler pour voir un film, écrire dans le noir pour économiser de la lumière…) mais aussi de véritables amitiés. Les relations entre les personnages se complexifient au fur et à mesure de l’intrigue, où chacun à son rôle à jouer.

    J’aime beaucoup tout le vocable de la nox, où certains mots ou prénoms perdent une lettre (pan et non pain, burre au lieu de beurre). Cela reflète la séparation entre ville haute et nox, où tout est moins bon, où l’air est vicié et où l’individu est esclave de sa vie.

    C’est l’histoire d’amis d’enfance qui rentrent progressivement dans l’âge adulte, et vont devoir suivre les traces de leurs pères. Personne n’a vraiment le choix de son avenir dans la nox. Il faut se marier tôt, mais pas tant que la jeune fille n’est pas enceinte. Il n’y a pas de temps à perdre pour ces gens à la courte durée de vie. Il ne faut pas non plus d’unions infertiles.

    C’est aussi l’histoire d’une jeune fille d’en haut, qui va découvrir la réalité de la nox. Elle va comprendre alors que ce qu’on dit dans la ville haute n’est que mensonge. Elle va surtout croiser le chemin de Lucen.

    Mais l’activité des parents rejailli inéluctablement sur la vie de leurs enfants. Progressivement, on sent qu’un drame va arriver, qu’un point de non-retour risque d’être franchi. La milice, qui fait ce que la police ne peut légalement pas se permettre, est très présente tout au long du récit, telle une épée de Damoclès qui ne demande qu’à frapper.

     

    Les personnages que je retiens :

    - Lucen : c’est un gars bien. Il est loyal, gentil et serviable. Malheureusement, il doit se battre pour s’assurer l’avenir qu’il souhaite avec Firmie. C'est mon personnage préféré, le pauvre gars qu'avait rien demandé et qui, dans sa gentillesse, fini par s'empêtrer dans les ennuis.

    - Gerges : c’est un gentil garçon, mais il est entraîné malgré lui dans des affaires qui le dépasse. Il est partagé entre son devoir qui est de perpétuer la tradition familiale, et son envie de ne plus être dans la milice.

    - Ludmilla : c’est une jeune fille naïve qui découvre l’envers du décors. Elle est pleine de bonnes volontés mais a toujours vécu surprotégée.

    - Arand : à trop vouloir passer inaperçu il en oubli son rôle de père.

    - la mère de Lucen : c’est une c*******.

    - Gregire : quand il tient quelque chose, il ne le lâche pas. Ce type est dangereux, ne serait-ce qu’à cause de ses apriori.

     

    C’est un excellent livre. Il nous entraîne dans son univers sombre, où l’on craint à tout moment ce qui peut arriver à Lucen et Gerges. Les récits s’entremêlent et se complètent pour tisser une toile complexe, qui ne prendra fin que dans le second tome.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :