• Ninja Turtles (2014)

    Ninja Turtles (2014)Un film pas si mauvais... si l'on sait apprécier les situations absurdes et les blagues nulles.

     

     

    Titre original : Teenage mutant Ninja Turtles

    Réalisé par Jonathan Liebesman

    Avec Megan Foxx, Alan Ritchson, Noel Fisher, pete Ploszek, Jeremy Howard...

    Sortie ciné : 15 octobre 2014

     

    Synospis :

    April O'Neil fait la connaissance des Tortues Ninja alors qu'elle enquête, pour son compte, sur les activités criminels des Foot. Ces derniers sont dirigés par le très vilain Shredder...

     

    Mon avis :

    J'ai passé un super moment devant ce film. J'ai bien rigolé et, sans être exceptionnelle, l'histoire tient la route. Bon, pour être honnête l'histoire est tout ce qu'il y a de plus banale, le déroulement de l'intrigue sans aucune surprise, mais franchement nos quatre "adolescentes tortues ninja" sont tout simplement géniales.

    Très honnêtement, je ne m'attendais pas à grand chose de ce film, sinon d'être déçue. Au final, je suis ressortie avec le sourire. Je ne me rappelle plus que très vaguement de la série que je regardais quand j'étais petite (il y a fort longtemps) mais de ce que je m'en souviens, les personnages n'ont pas été dénaturés (à noter que ma mémoire est plus celle d'un poisson rouge que d'un éléphant, donc que les fans inconditionnels me pardonnent si je me trompe).

    Il y a quand même quelques trucs qui me chiffonnent. La première chose, c'est April O'Neil. Là où elle me pose problème, c'est au niveau de son physique. Pour moi, April n'est pas brune (châtain), elle n'a pas les cheveux longs (ils lui arrivent à peine à l'épaule) et elle porte une combinaison jaune. Bon, j'admets que le blouson jaune moutarde puisse remplacer ce dernier point. Mais les cheveux ! C'est quand même pas compliqué de mettre une perruque si on veut pas changer de coupe ! Parce que quelqu'un qui va voir le film sans le son ni les sous-titres se demandera durant tout le film où est April (quoi qu'avec un peu de déduction...). Bref, le personnage n'a aucun trait physique commun à l'O'Neil que tout le monde se représente et c'est dommage.

    Ensuite, il y a Shredder. Le mec, tu le vois pas beaucoup. Vous me direz, "oui mais c'est bien, comme ça il fait super mystérieux et méga méchant". Ok. Mais quand le type il se ramène avec une armure que tu sais même pas comment il fait pour se tenir droit avec tout ça sur les épaules (et oui il est super costaud mais même Hercule il en pourrait plus au bon de 5 minutes), et qu'il se bat comme s'il était en slip (ou du moins dans une tenue super légère) bah moi je dis et si on faisait cracher des flammes à Godzilla ?*

    Je ne suis donc absolument pas convaincu par Shredder. Et en parlant du méchant monsieur : où est passée sa cape violette ???? Zut alors ! C'est quoi la prochaine étape, mettre des kilts aux tortues ? Quitte à faire un film avec des Tortues ninja totalement barrées, autant respecter les éléments représentatifs des autres personnages (je dirais bien qu'ils ont parfaitement réussi avec les tortues alors pourquoi pas avec les autres, mais cela serait de la pure mauvaise foi).

    Mise à part ces quelques éléments, le film respecte plutôt bien nos quatre tortues et leur guide Splinter. Le gros défaut reste pour moi Shredder qui perd toute crédibilité avec son armure trop énorme pour être vraie.

     

    Les personnages que je retiens :

    - April O'Neil : c'est une journaliste ambitieuse, qui cherche à tout prix à prouver qu'elle a les capacités d'un grand reporter. Elle est courageuse, à la limite de l'inconscience parfois (souvent).

    - Vernon Fenwick : cameraman qui accompagne April, il a une place essentielle dans ce film.

    - Mikelangelo (orange) : c'est le plus "adolescent" des tortues. Il est tout simplement génial.

    - Raphael (rouge) : c'est le gros dur au cœur tendre de la bande (oui, nos amis sont fait de clichés navrants mais ça fonctionne).

    - Leonardo (bleu) : je crois qu'il est sensé être le chef de la bande mais j'avoue qu'il m'a moins marqué que les autres.

    - Donatello (violet) : c'est le super Geek hyper équipé, au point que je sais toujours pas comment il réussit à garder tout son matériel en se battant.

    - Splinter : bah c'est Slinter.

    - Eric Sacks : personnage sans surprise, mais qui tient déjà plus la route que Shredder.

    - Shredder : j'ai déjà donné mon avis plus haut...

     

    Globalement, c'est un très bon divertissement, avec des scènes assez mémorables. Je trouve les tortues très bien faites et méga choupies quand on les voit plus jeunes smile (je dirais bien que je veux les mêmes mais une fois adultes, euh adolescentes, elles prennent pas mal de place !). C'est très loin d'être le film du siècle, mais il fait bien rire et on ne voit pas passer le temps.

     

     

    * Cette expression vient de ma critique sur le film éponyme (celui de 2014) qui est une simple succession d'absurdités.


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :