• Les Magiciens - Lev Grossman

    Les Magiciens - Lev GrossmanUn livre plein de références, qui traite la magie de manière très intéressante.

     

     

    Titre original : The Magicians

    Année de publication : 2009 (2010 pour la version française)

     

    Quatrième de couverture :

    « Brooklyn. Quentin, dix-sept ans, est un adolescent brillant mais il ronge son frein, prisonnier d’un monde désespérément ennuyeux, en attendant d’intégrer une université de prestige. Comme il regrette le temps de son enfance où les Chroniques de Fillory l’entraînaient dans un univers magique où tromper son ennui !

    Mais sa vie se transforme le jour où, à sa grande stupeur, il est admis à la faculté de Brakebills, une école extrêmement élitiste et secrète qui forme des magiciens. Cinq années d’un rude et dangereux apprentissage l’y attendent. Mais le monde réel, même revu par la magie, n’apporte pas forcément le bonheur. Ce qu’il faudrait, c’est que l’univers de Fillory, celui des contes de son enfance, ne soit pas un monde imaginaire. Qui sait ?...

     

    Mon avis :

    L’histoire se déroule sur plusieurs années. Les trois quart du livre relatent les faits importants qui se sont produits dans la vie de Quentin quand il était à l’université. Il y passe quatre ans, au lieu de cinq, car au cours de la première année, il passe au niveau supérieur. Il se tape donc deux années d’apprentissage en une, ce qui n’est pas une mince affaire.

    Il est entouré d’un petit groupe d’amis assez spécial, dont la principale marque de fabrique est une forte propension à boire et à snober les autres élèves. Bah oui, que voulez-vous, ils sont cinq Physiques, le domaine le plus rare de la magie. Et encore, Quentin est un indéterminé, c’est-à-dire qu’il s’est retrouvé dans ce groupe en grande partie parce que de toute façon il est asocial.

    Il y a un évènement marquant au début du récit, puis les années s’écoulent rapidement, le temps de savoir comment Quentin et ses amis évoluent, comment la magie est enseignée et en quoi elle consiste (on n’est pas dans Harry Potter, les choses sont plus complexes qu’un sortilège lancé avec une baguette magique).

    J’aime bien le fait que les Magiciens sont de base d’excellents élèves. Cela leur permet d’apprendre plus facilement (enfin en travaillant beaucoup quand même) toutes les langues qui leur serviront à pratiquer la magie, ainsi qu’à retenir les formules. Cette magie est très complexe, et même de très bons élèves ne pourront pas pratiquer tous les sorts. Chacun sa spécialité, chacun ses capacités.

    J’ai adoré la multitudes de références qui se baladent au fil des pages, intégrant cet univers dans notre monde contemporain, avec ses livres, ses films… Par contre, j’ai un peu moins aimé les personnages, notamment Quentin, pour des raisons que j’expliquerai plus bas.

    La dernière partie du livre est consacré à Fillory qui, ô surprise ! (merci la quatrième de couverture), existe bien. Tout ce qui s’y passe est intéressa nt, dans la mesure où c’est un groupe qui s’y rend, et c’est en groupe que ces amis agissent (avec les pour et les contre). Chacun y va de ses capacités, de sa personnalité et de ses petits problèmes.

     

    Les personnages que je retiens :

    - Quentin : comme le dit Alice, dès qu’il a enfin atteint le bonheur qu’il attendait (l’existence de la magie, celle de Fillory…) il trouve toujours le moyen de le gâcher. En fait, ce type est chiant. Il picole sans arrêt, il se plaint régulièrement, et il a beau avoir tout ce qu’il souhaite, il n’est jamais content. Ce qui m'a le plus déplu, c'est ce qu'il fait à la sortie de l'université. Après Brakesbill, les étudiants peuvent chercher un travail ou ne rien faire. Quentin décide de tester toutes les drogues qu'il pourra, parce qu'il n'en avait pas la possibilité à l'université. J'ai beaucoup de mal avec ce type d'ambition...

    - Alice : c’est sans doute la plus raisonnable du groupe, même si elle peut parfois faire des conneries (et pas des petites).

    - Eliot : lui, il est clairement alcoolique. C’est limite s’il ne boit pas du vin dès le petit-déjeuner. Il est aussi drôle et attachant.

    - Janet : c’est une c******* pour différentes raisons.

    - Josh : je l’aime bien. C’est un peu un boulet, mais un boulet sympa. Il maîtrise moins sa magie que les autres.

    - Penny : ce type est assez étrange. Il est très solitaire et travailleur.

     

    En résumé, la lecture a été intéressante quant à l’approche faite de la magie. L’ensemble est assez bien foutue mais je n’accroche pas du tout avec Quentin, qui malheureusement est le personnage central.

     

     

    A noter que le livre est actuellement en cours d'adaptation en série. J'ai regardé les deux premiers épisodes et je suis sceptique quant à ce qu'ils vont faire de l'histoire, qui n'est pas du tout la même que dans le livre.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :