• Le Trône de Fer, intégrale 1 - G.R.R. Martin

    Le Trône de Fer, intégrale 1 - G.R.R. MartinMon avis sur le premier intégrale et la saison 1 du Trône de Fer, donc l'adaptation télé vaut tout autant que le livre.

     

     

     

    Titre original : A Song of Ice and Fire : A Game of Thrones

    Année de publication : 1996 (2010 pour l'intégrale en français)

     

    Quatrième de couverture :

    « Le royaume des Sept Couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le Mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer. Tous les coups sont permis et seuls les plus forts, ou les plus retors, s’en sortiront indemnes… »

     

    Quelques petites précisions avant de commencer :

    - J'utiliserai Le Trône de Fer pour évoquer le livre et Game of Thrones pour parler de la série.

    - Je vais spoiler. Tant pis pour les quelques personnes qui ne savent pas encore que Ned Stark/Sean Bean ne passe pas le premier livre/la première saison.

    - La décision de faire un article commun livre/série vient de l’excellente adaptation qui me verrait bien ennuyée de faire deux articles séparés sans un grotesque copier-coller.

    - En ce qui concerne les livres, je ne parlerai que des intégrales, qui correspondent aux tomes originaux. Du coup, si je me mets à parler du premier livre, n’allez pas chercher le premier publié en France, il ne concerne pas toute la première saison de la série (il doit faire 1/2 ou 1/3 de l’intégrale).

    - La plus grosse différence entre livre et série est l’âge des protagonistes. Ils sont plus vieux en image que dans les pages.

     

    Mon avis :

    J’ai commencé par regarder la série. Elle est visuellement splendide et scénaristiquement bien ficelée. J’ai donc eu envie de lire le livre. Pour être honnête, j’ai regardé les deux premières saisons et j’ai lu le tome 3 avant de reprendre l’histoire au début. Et l’adaptation colle tellement bien au livre… que je me suis un peu ennuyée à la lecture.

    J’adore la manière d’écrire de G.R.R. Martin même si je me suis contentée de la VF, qui est suffisamment coriace pour que je ne m’attaque pas à la VO (qui est apparemment écrit plus simplement) ! Parce qu’il faut bien le dire : les livres sont denses ! Quand dans n’importe quel livre tu serais à la page 100, avec Le Trône de Fer tu n’as lu que 2 pages. C’est à la fois frustrant et génial.

    Bref, tout ça pour dire que je ne vais pas passer mon temps à comparer le livre et son adaptation, ça serait une perte de temps tellement les deux sont similaires.

    Par contre, je peux parler de l’histoire. Dans ce premier tome, on assiste à la mise en place progressive d’une guerre qui va changer la donne dans les Sept Couronnes. On y fait la connaissance des Lannister et des Stark, deux familles importantes du royaume qui ne s’entendent pas vraiment. Et rien ne va s’arranger lorsque l’ignoble bâtard consanguin de la reine va décapiter le super gentil chef du Nord. Je reviendrais plus tard sur ces plus ou moins attendrissants personnages.

    Je savais ce qui se passait dans l’épisode 9 (au passage, il y a toujours un truc super important qui se passe dans l’épisode 9, quelque soit la saison... enfin presque) et du coup je n’ai pas été aussi choquée que je l’aurais été si j’avais lu avant ou regardé sans savoir. Reste que Joffrey a fait une grosse boulette et même sa mère s’en rend compte ! D’ailleurs, si je trouve que l’acteur est très bon dans son rôle, il est loin d’être le beau gosse décrit dans le livre.

    Ce qui m’a le plus marqué, c’est peut-être bien la mort de Lady (la louve de Sansa). C’était un assassinat stupide et inutile, et je crois que c’est la seule fois où j’ai eu de l’empathie pour Sansa. Sinon, la « chute » de Bran est aussi terrible, mais pas autant que ses conséquences.

    Mais les Sept Couronnes, c’est à Westeros, le continent qui se trouve… à l’ouest. A l’est, sur le continent Essos, il y a d’autres affaires qui se trament et qui sont liées à l’histoire des Sept Couronnes. Les enfants du roi fou, écartés du trône par Robert, comptent bien revenir récupérer leur trône. Enfin, Viserys surtout le souhaite. Pour cela, il entreprend de vendre sa sœur à Drogo, un type vraiment doux et délicat (hum hum). Sauf que Viserys est un peu impatient, que traditionnellement un Targaryen sur deux est fou, dit-on, et dans son cas ce n’est pas sa sœur qui l’est. D’ailleurs, celle-ci va commencer à prendre son indépendance vis-à-vis de son aîné et gagner en caractère.

    J’aime bien l’évolution de Daenerys. Elle a la classe dans ce début d’histoire, et l’éclosion de ses dragons m’a fait beaucoup très plaisir he J’ai préféré la version du film, parce que dans le livre quand Jorah la voit apparaître au milieu des cendres et de la fumée, les bébés dragons lui tètent les seins. Eurk. Franchement, un dragon qui tète ?

    Il y a un dernier aspect de l’histoire qui n’est pas à occulter : le Mur. Il sépare le nord de Westeros du nord du nord. Il est vraiment très très haut et très très large et très très long. On y retrouve Jon Snow, le bâtard de Ned Stark. L’objectif de la garde de nuit est de protéger Westeros des attaques des Sauvageons qui vivent au nord du Mur. Mais si nous découvrons dès le prologue qu’il y a plus dangereux, c’est à la toute fin du tome/de la saison que la garde de nuit va voir les vieilles légendes prendre vient avec l’apparition des Marcheurs Blancs et de leur armée de morts.

    Une dernière chose qui saute aux yeux (et parfois un peu trop) c’est le nombre de scènes de sexes ou de combats sanglants dégueulasses (et encore, il y aura pire question morts par la suite). Très honnêtement, si cette histoire n’est pas pour les enfants, il y a une bonne raison ! (ne serait-ce que comment expliquer que le papa des enfants de Cersei ce n’est pas le mari de Cersei mais le frère jumeau de Cersei ?!).

     

    Les personnages que je retiens :

    - Ned Stark : un homme honnête, sincère, gentil et naïf ne peut pas survivre à Westeros.

    - Kahl Drogo : il doit avoir l’une des morts les plus stupides de l’histoire d’Essos, voire de Westeros aussi.

    - Viserys Targaryen : c’est le premier des c******* qui meurent et on remercie tous Drogo pour l’avoir ainsi couronné.

    - Daenerys Targaryen : on la rencontre petite fille timide, pour la voir ensuite évoluer en femme déterminée.

    - Jaime Lannister : ce gars est d’un prétentieux, ça rend malade.

    - Cersei Lannister-Barathéon : la plus grande s***** de Westeros et Essos combinés.

    - Arya Stark : tout simplement géniale.

    - Sansa Stark : s’il existait des licornes, elle irait les coiffer et leur tresser des couronnes.

    - Joffrey Barathéon : le plus répugnant de tous les bâtards existants.

    - Jon Snow : un peu coincé mais tellement chou.

    - Robb Stark : le fils de son père (et c’est un compliment).

    - Varys : il me laisse perplexe quant à ses véritables intentions.

    - Littlefinger : c’est un véritable c***** mais qu’est-ce qu’il a la classe !

    - Jorah Mormont : je l’aime bien, lui.

    - Tyrion Lannsiter : le seul Lannister qui vaille quelque chose.

     

    Je ne suis pas sûre d’avoir dit tout ce qu’il y avait à dire… non, je suis sûre de n’avoir pas tout dit mais ça prendrait trop de temps. Globalement une première saison emballante (le livre aussi je suppose, si on n’a pas vu la série avant), qui m’a clairement plongé dans l’univers de Game of Thrones. J’ai même converti le reste de ma famille… Mais le plus intéressant ne fait que commencer.

     

    Les autres intégrales : 2, 3, 4 et 5.

    Les saisons : 1, 2, 3, 4, 5...

     

     

    Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :