• Le temps des secrets - Marcel Pagnol

    Le temps des secrets - Marcel Pagnol Ce livre est un courant d'air frais, une incitation à parcourir les montagnes et à profiter de sa famille et de ses amis. Une vraie pépite.

     

     

    Souvenirs d'enfance, tome 3 : Le temps des secrets

    Année de publication : 1960

     

    Quatrième de couverture :

    « Les vacances à La Treille se poursuivent, mais ne se ressemblent plus : Lili doit travailler aux champs avec son père, et Marcel rencontre Isabelle, la fille du poète Loïs de Montmajour. Puis ce sera l'arrivée en classe de sixième, et l'entrée en scène de l'inénarrable Lagneau...

    Poussé par ses lecteurs, et pour son propre plaisir, Pagnol décide de Transformer son diptyque en tétralogie, et ses Souvenirs d'enfance en authentique roman de formation, du côté de Kim ou du Livre de la jungle. Dans Le Temps des secrets (1960), le jeune Marcel trahit - provisoirement - l'amitié de Lili pour l'illusion de l'amour, et Pagnol l'écrivain prouve, lorsqu'il croque le poète alcoolique et sa grotesque épouse, qu'il n'a rien perdu de sa vis comica. Le projet prend de l'ampleur, et le livre se termine sans s'achever, dans l'attente du Temps des amours.

    ‘La reine, naturellement, c 'était elle. et le chevalier. c'était moi. Nous commençâmes par la fabrication de nos costumes, car comme toutes les filles, elle adorait se guignoliser.’ »

     

    Mon avis :

    C’est un livre simple, qui se lit très facilement et qui donne envie d’aller s’isoler dans les montagnes pour profiter de la nature. Ce récit autobiographique est écrit du point de vu du Marcel enfant, tout en sentant en transparence le sourire de l’homme qu’il est devenu sur ses illusions d’enfants. C’est assez rafraichissant.

    L’histoire est simplement celle d’un premier amour, aussi vite oublié que le chagrin de sa perte a été immense. D’une amitié durable entre amis de vacances, qui malgré des périodes d’éloignement perdure. Et enfin d’une découverte d’un nouvel environnement et de nouveaux camarades de classe.

    C’est un livre qui traduit bien le début de l’adolescence, avec toutes ses contradictions. Marcel cherche à trouver des arguments valables pour justifier tous ses actes. Dans son esprit encore enfant, il a une vision très naïve du monde et des relations entre les gens. J’aime beaucoup le passage où il croise Isabelle à la sortie des toilettes, et où il se rend contre que même une princesse peut avoir la colique.

    Le livre se divise en gros en trois parties : son premier amour avec Isabelle, ses aventures avec Lili, et son entrée au lycée. Il y a un bref passage (enfin assez long quand même) où il revient sur l’histoire de ses grands-parents paternels (enfin je crois que c’est ce côté de la famille) et si c’est drôle à lire, je trouve que la digression est un peu longue dans la mesure où elle n’apporte pas grand-chose au récit (elle explique juste avec un peu trop de détails pourquoi mamie a perdu sa dernière dent en mordant papi… pour résumer).

    Mis à part cet épisode, le reste s’enchaîne à merveille et on lit le tout avec un sourire constant aux lèvres.

     

    Les personnages que je retiens :

    - Marcel : garçon à la fois intelligent et naïf.

    - Lili : ami de toujours absolument pas rancunier (Marcel l’a quand même royalement ignoré pendant plusieurs semaines).

    - Paul : le petit frère un peu jaloux.

    - Isabelle : véritable peste.

    Il y aurait bien d’autres personnages à mettre ici, notamment tous les membres de la famille de Marcel et ses nouveaux camarades de classe, mais cela ferait beaucoup. Alors je me suis contentée de mettre les quatre qui sont pour moi les principaux de ce livre.

     

    En bref, ce livre est une véritable bouffée d’air frais ! Il se lit sans problème et rappelle que les enfants peuvent aisément jouer sans toute la technologie qu’il y a aujourd’hui (si vous y voyez de ma part un quelconque plaidoyer contre les jeux vidéos, ce n’est pas complètement faux…). En tout cas, ce récit donne envie de faire un beau séjour dans les montagnes.

    Ce livre a semble-t-il été adapté en téléfilm, mais surtout l’histoire avec Isabelle fait partie du Château de ma mère, film de 1990.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :