• Le Hobbit - la trilogie

    Le Hobbit - la trilogieVoilà ce que ça donne lorsque le commerce prend le pas sur l'art : ça démarre bien mais ça s'essouffle vite pour finir par perdre tout ce qui faisait l'intérêt de l'histoire. Bref, une trilogie avec un film de trop.

     

     

     

    Le Hobbit : la trilogie

                  1. Un voyage inattendu (2012)
                                            [titre original : The Hobbit : an Unexpected Journey]

                  2. La désolation de Smaug (2013)
                                           
    [titre original : The Desaulation of Smaug]

                  3. La bataille des cinq armées (2014)
                                           
    [titre original : The Battle of the Five Armies]

    Réalisé par Peter Jackson

    Avec Martin Freeman, Ian McKellen, Richard Armitage...

    Sortie ciné : 12 décembre 2012, 11 décembre 2013 et 10 décembre 2014

     

    Synopsis :

    C'est l'adaptation du conte de J.R.R.Tolkien, Bilbo le Hobbit. Bilbo voit sa petite vie tranquille basculer avec l'arrivée de treize nains qui lui demandent de l'aider à voler un pierre précieuse. Bilbo va vivre plein d'aventures qui vont le mener hors de la comté, dans des pleines sauvages, chez les elfes, dans des grottes, parmi les hommes, devant un dragon, au milieu d'une bataille légendaire...

     

    Mon avis :

    (Avant de commencer, je tiens à préciser qu'il risque d'y avoir quelques spoils.)

    Ayant lu le livre, j'étais sceptique quant à une adaptation en trois volets. Après avoir vu le premier, je me suis dit que finalement plusieurs films ce n'était pas si mal. J'avais encore des doutes quant à la nécessité d'en faire trois, et le résultat avec les deux derniers n'a fait que renforcer cette impression que deux films auraient suffit.

    Une chose que j'ai beaucoup apprécié, ce sont les rajouts à l'histoire de Bilbo. Tolkien a écrit un conte d'aventure, Jackson l'a replacé dans le contexte de la Terre du Milieu en y ajoutant des évènements annexes mais non sans importance. Ces rajouts sont vraiment intéressants dans le premier volet, mais par la suite ils donnent plus l'impression d'être là pour rajouter des scènes et allonger le film.

    Un voyage inattendu est le volet que j'ai le plus apprécié. J'y ai retrouvé le récit de Tolkien, avec des rajouts qui se coulaient bien dans l'histoire. Les nains me paraissent plus sympas dans le film, et Martin Freeman en Bilbo est simplement génial. Les paysages sont grandioses, Radagast et ses lapins extraordinaires, et la musique superbe. Je n'ai pas aimé le physique qu'ils ont donné à Béorn, qui dénote une nature pas tout à fait humaine sans même qu'il n'ait à se transformer, bien que le personnage soit plus ou moins conforme à ce à quoi je m'attendais.

    Les scènes d'actions sont bien faites, et suffisamment espacées pour ne pas nous saouler. Jakson a ainsi pu garder les grandes étapes du voyage de Bilbo sans nous étouffer par une succession de batailles/fuites, ce qui a grandement contribué à justifier l'intérêt de plusieurs films.

    La désolation de Smaug ne partait pas trop mal. Le passage chez les elfes est plutôt pas mal, et permet de se rendre compte que ce ne sont pas des êtres parfaits, mais parfois de gros c*******. Légolas permet de faire le lien avec le Seigneur des Anneaux, ce qui est plutôt pas mal. Le trajet et l'arrivée à Bourg-du-Lac est franchement sympa. [Attention SPOILS !] Par contre, je trouve vraiment dégueulasse d'empoisonner Kili et de le sauver in-extremis alors même qu'il va mourir à la fin. J'ai trouvé ce passage totalement inutile, d'autant plus qu'il ne semble exister que pour montrer qu'une elfe peut s'intéresser à un nain, et vice versa.

    Ce n'est cependant pas la chose qui me dérange le plus dans le film. Pour moi, le gros problème de ce deuxième opus, c'est tout le passage sous la montagne, avec Smaug. Conformément à l'histoire originelle, Bilbo va taper la conversation avec Smaug (manque que le thé et les petits gâteaux). Jusque là, rien à dire. Peut-être ai-je simplement oublié, mais il ne me semble pas que les nains entrent dans la montagne avant que Smaug n'y soit plus. Or, ici Jackson nous offre le passage le plus long et le plus chiant de toute l'histoire de la Terre du Milieu. Sérieusement, j'ai vraiment eu l'impression que le seul but de ce passage, mis à part de montrer la qualité des effets spéciaux, c'était d'ajouter des minutes au film pour justifier le troisième.

    Et justement, parlons du troisième film. La bataille des cinq armées, sans être un mauvais film, m'a beaucoup déçu. Légolas et Tauriel vont se balader on ne sait pas trop pourquoi, dans un lieu qui n'a aucun intérêt (si encore ils étaient arrivé pour prévenir d'une attaque, mais là ils arrivent pendant le combat donc ce qu'ils ont appris là-bas... bah tout le monde peut le voir). Ensuite, il y a Alfrid, serviteur du maire de Lacville et qui, s'il nous offre quelques moments marrants, devient vite lourd.

    Ce type est un pleutre cupide, on le comprend très vite. Mais sérieusement, était-il vraiment nécessaire de le rappeler à chacune de ses apparitions ? Non seulement il ne sert à rien, mais en plus il fait dans le comique de répétition, et au bout d'un moment cela devient plus chiant que drôle. En plus, je trouve que physiquement il rappelle un peu trop Grima langue de serpent.

    Ensuite, il y a l'histoire entre Tauriel et Kili. Cela aurait pu être mignon si c'était resté dans les regards et les non-dits. Par contre, faire en sorte que la mort de Kili découle plus ou moins directement de cette histoire, je dis NON ! Au moins, on a quelqu'un sur qui taper pour la mort de Kili, parce qu'elle fait franchement mort conne de celui qui veut sauver sa belle mais qui se fait planter. C'est bien dommage.

    L'autre mort con, c'est celle de Thorin. Il fait un combat génial contre Azog, mais monsieur décide de suivre le corps de son ennemi sous la glace (enfin Thorin est sur la glace pendant que l'autre est dans l'eau gelée). Même si je n'avais pas su qu'il était sensé mourir, j'aurai vu gros comme une maison que le combat n'était pas réellement gagné. Bref, je trouve ça nul qu'un personnage qui a autant la classe meurt parce qu'il a été très con. Quoiqu'après réflexion, Thorin est un con (surtout dans le livre) donc finalement sa réaction lui correspond bien. Reste que je n'ai pas aimé sa défaite.

    Au final, le seul qui a une mort qui me convienne c'est Fili. Il meurt comme une merde, mais il le fait bien.

    Il y a d'autres points noirs à ce film : le petit discours sur l'amour entre Tauriel et Thranduil, la petite phrase "ta maman t'aimait" de Thranduil à Légolas... Plein de passages remplis de bons sentiments qui, à mon sens, n'ont pas leur place dans le film.

    Je regrette également qu'on ne sache pas vraiment ce qui se passe après la bataille des cinq armées, mais en même temps il y a eu tellement de choses de rajoutés qu'à un moment donné on ne peut plus rien mettre. Au moins, la bataille en elle-même était sympa, et l'humour apportée par le cousin Dain un petit plus. Le comportement de Thorin avant et pendant cette bataille est également bien rendu, et j'avais énormément envie d'aller lui taper dessus (avec la tête de Thranduil, cela aurait été parfait).

    Enfin, une dernière chose qui m'a dérangé : les passages avec Gandalf. Gandalf prisonnier qui se fait libérer par Galadriel, c'est sympa. Galadriel qui s'écroule parce qu'elle est dans un lieu obscure, c'est quand même la sous-estimer. Saroumane et Elrond qui se battent contre des morts, c'est sympa. Sauron qui fait savoir qu'il est Sauron c'est... en total contradiction avec le Seigneur des Anneaux (quoi que peut-être que ce n'est pas dit clairement mais c'est l'impression que cela donne). Enfin, Radagast qui vient jouer les chauffeurs d'ambulances, c'est un peu se foutre de lui quand même !

    Bref, ce passage là aurait pu être sympa si les principaux intéressés restaient dans le vague à propos du nécromencien, mais là ils ont quand même l'air de bien saisir le bonhomme. Et puis, quitte à faire un lien avec le Seigneur des Anneaux, autant montrer Saroumane qui trouve le palantir. Et en parlant de lien avec le Seigneur des Anneaux : "On l'appel Grandpas mais tu devras trouver son nom tout seul" est la phrase la plus débile de tout le film (je tiens à rappeler qu'Aragorn a vécu parmi les elfes de Foncombe, à quoi cela sert de rester mystérieux sur son nom ?! OK, les elfes de Foncombe et de la Forêt noire ne sont pas les mêmes, mais il doit bien y avoir des échanges, notamment entre les familles régnantes).

    Bref, j'ai été déçue sur pas mal de points du troisième volet, bien que le film ne soit pas si mal que ça (je l'ai regardé avec plaisir, et je le referais sans problème... enfin presque).

     

    Les personnages que je retiens :

    - Bilbo : hobbit tranquille mais qui va se révéler très courageux, en plus d'être ingénieux.

    - Thorin : sûr de lui, pas toujours très agréable, obnubilé par l'Arckestone.

    - Kili : mon nain préféré, mais un peu trahi par sa "romance" avec Tauriel (romance qui m'aurait beaucoup moins dérangée si elle avait été menée avec plus de subtilité).

    - Radagast : magicien que j'ai découvert à travers les films, qui me plaît beaucoup mais que je trouve sous exploité (non, ce n'est pas un simple ambulancier !).

    - Azog : sale tête, sale caractère, sale personnage.

    - Béorn : il ne m'a pas autant plu que dans le livre.

    - Thranduil : à l'image même de tous les elfes dans ce que je me rappelle du livre : sentiment de supériorité vis-à-vis des nains, froid et intéressé que par son peuple (les autres peuvent bien aller crever).

    - Barde : tel que je le voyais. Homme simple qui se fait une place au sommet grâce à un exploit.

    - Tauriel : rajout sympa mais qui devient inutile et gavant dans le troisième film.

     

    Globalement, si le premier film est vraiment génial, la suite traîne en longueur. Pour moi, deux films auraient amplement suffit à rendre hommage au conte de Tolkien, tout en lui ajoutant certains liens avec le Seigneur des Anneaux, sans pour autant en faire trop. Bref, la trilogie se regarde quand même avec plaisir, Jackson sachant allier musique, décors et alternance calme/animation.

     

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :