• Le cycle d'Ohenfeld, tome 2 - Nevi Lee

    Voilà mon avis sur le 2e tome de la fanfiction de Nevi Lee, qui continue à montrer sa maîtrise de l'univers de J.K.Rowling tout en nous offrant une histoire originale.

     

     

     

    Le pacte des Bannis 

    Je m’attaque ici au second tome du Cycle d’Ohenfeld, Le pacte des Bannis ou La joie de tuer cinquante-mille moldus en une journée, ou encore Comment s'arranger avec la mort prématurée d'un vieil acteur.

     

    Le synopsis de l'auteur :

    "Un an après leur entrée à l'école de sorcellerie de Poudlard, Hester, Nathan, Eric et Milo entrent en deuxième année et ont hâte d'assister au 13è Tournoi des trois sorciers. Parallèlement, une menace grandit à l'Est, un homme va tenter de l'étouffer."

     

    Mon avis :

    Dans ce deuxième tome, le récit se divise en deux parties : le Tournoi des trois sorciers à Poudlard et la chasse à la sorcière dans les hostiles contrées de l’Est. Cela élargit notre vision, permettant d’englober les évènements qui se passent à l’école dans un contexte particulier. Ainsi, l’auteur nous fait savoir que si certains élèves (les sept de la prophétie) ont leur rôle à jouer, ils ne sont pas les seuls à entrer en compte dans ce qui se prépare (un truc de pas sympa plus que probablement).

    Pour la partie à Poudlard, on se retrouve avec le Tournoi des trois sorciers. Le champion de Poudlard ? Surprise ! En gros, c’est entre Milenya (Serdaigle), Samuel (Gryffondor) et Vindicus (Serpentard). Le nom sorti de la coupe, je ne le dirai pas ici. Mais forcément, il/elle ne va pas faire l’unanimité au sein de l’école. S’il y a quelque chose que j’apprécie vraiment à ce propos, c’est que chacun choisit son favori entre les trois écoles, et même au sein des délégations étrangères, tout le monde ne soutient pas forcément le champion de son école.

    Les tâches du tournoi sont franchement bien décrites et originales. Elles reprennent le même modèle que Rowling (1-récupérer un truc qu’une bébête dangereuse garde ; 2-récupérer un truc grâce au truc gagné lors de la première tâche ; 3-survivre à un labyrinthe, aidé en cela par le truc n°2) mais la comparaison s’arrête là. Lors de chaque tâche (mis à part peut-être la seconde), c’est la coopération qui est mise en avant (même si elle ne va pas forcément de soi pour les compétiteurs). Le jeu est bien mené et il est impossible de savoir qui des trois sorciers va remporter la coupe.

    En parallèle, on continue à suivre le même groupe de personnages : Eric est toujours un boulet mais il ne se laisse plus faire ; Hester se montre toujours aussi fouineuse ; Milo est resté traumatisé par son petit séjour dans la forêt interdite ; etc.

    J’ai beaucoup apprécié le soin apporté par l’auteur à la description d’autres écoles de magie, en dehors de celles dont on connaît des élèves. Cela rappelle également qu’il n’y a pas que trois écoles de sorcellerie et que le monde de la magie est vaste.

     

    Une autre partie de l’histoire concerne la recherche de Scarlett McAllister (la sœur aînée de Vindicus et Milo) par Dean Thomas, chasseur de vampires. Je ne vais pas m’attarder sur cette partie, essentielle pour la suite de l’histoire mais que je risque fort de spoiler. Je dirai juste que chaque passage est très bien traité et donne à voir des personnages intéressants. On y croise également de vieilles connaissances, comme Hagrid et Viktor Krum.

     

    En ce qui concerne les personnages dont j’ai envie de parler pour ce tome, il y a :

    - Aliénor : cousine de Milo, en fauteuil rampant depuis son passage dans la forêt interdite. On ne sait jamais vraiment ce qu’elle pense car elle ne laisse rien deviner de ses sentiments. Une chose qu’on peut lui accorder : elle est franche et analyse les choses avec objectivité. C’est un personnage que j’apprécie beaucoup.

    - Vindicus : je reste dans la même famille puisqu’il s’agit du frère aîné de Milo. J’ai un faible pour lui, ne me demandez pas pourquoi.

    - Samuel : petit-fils du célèbre Harry Potter, il est beaucoup plus studieux et respectueux des règles que son célèbre grand-père. Il n’aime pas la célébrité et est nul en Quidditch. Je le trouve super sympa.

    - Milenya : très bonne élève, Serdaigle oblige. Comme les deux précédents, elle est possiblement la championne de Poudlard.

    - Karl Ukkel : brute de Dumstrang, je l’exècre. C’est un insupportable abruti qui n’a pas appris à réfléchir avant de parler et qui s’imagine supérieur à tout le monde. Je dirais bien qu'il est l'image même du "je fonce d'abord, je réfléchis ensuite", mais la réflexion c'est vraiment pas son truc... non, vraiment pas !

    - Constantin Lémy : petit bout d’homme particulièrement attachant et étonnant. Il est de Beauxbâtons et très intelligent.

    - Dean Thomas : je sais, il existait déjà. Mais franchement, là il pète la classe ! Fallait que ça soit dit.

     

     

    Globalement, l’histoire s’enrichit d’évènements extérieurs qui ajoutent à l’intérêt du récit. On a envie d’en savoir plus, d’autant que si trois des élus de la prophétie sont clairement identifiables, les quatre autres restent un mystère (ok, on peut sans doute en trouver un ou deux de plus mais à ce stade, rien n’est encore sûr).

     

    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :