• La légendre d'Hercule (2014)

    La légendre d'HerculeEnième adaptation de la légende d'Hercule qui fait bien rire... mais c'est tout.

     

     

    Titre original : The legend of Hercules

    Réalisé par Renny Harlin

    Avec Kellan Lutz, Scott Adkins...

    Sortie ciné : 19 mars 2014

     

    Synopsis :

    Zeus fait un bébé à la reine Alcmène pour qu'en grandissant l'enfant renverse le roi Amphitryon, époux d'Alcmène. Vingt ans plus tard, Hercule est amoureux de la princesse Hébé, mais le roi la destine à son héritier, Iphiclès. Amphitryon éloigne son plus jeune fils (le bâtard demi-dieu) en Egypte, où il est capturé et devient esclave. Avec l'aide du commandant Solitris (envoyé en Egypte avec lui), ils vont tout faire pour revenir en Grèce renverser le roi (essentiellement pour qu'Hercule puisse retrouver sa bienaimée). Mais pour ça, il devra accepter le fait d'être le fils de Zeus...

     

    Mon avis :

    Je dois bien l’avouer, je ne m’attendais pas à du grand art en allant au cinéma pour voir ce film. J’espérais juste me divertir un peu. Pour ça, j’ai été servi. Ce film est drôle, mais ce n'est certainement pas fait exprès.

    Ma première remarque concerne le nom du héros. Parce qu’un ami me l’a gentiment fait remarqué et que depuis je ne m’en remets toujours pas (c’était tellement gros que je n'ai absolument pas noté le problème) : Hercule ne peut pas être le fils de Zeus, dans la mesure où le premier est latin et le second grec. Non que cela me dérange quand il s’agit du dessin animé de Disney (mais bon, c’est Disney et j’aime le dessin animé). Bref, tout ça pour noter ici une première incohérence.

    Sans vouloir spoiler, il y a une deuxième chose qui me chiffonne. Dans le film, c’est Héra qui permet à Zeus d’aller engrosser la reine Alcmène. Outre la différence dans la conception de l’enfant entre le film et la mythologie (dans la mesure où ce film ne se vante pas de vouloir recréer sur écran le mythe à l’identique, ce détail passe encore), l’acceptation d’Héra à cette infidélité est quand même énorme ! J’ai bien rigolé devant la scène, alors que juste avant le début de la séance, j'ai entendu discuter deux spectateurs, discussion durant laquelle l’un expliquait à l’autre qu’Héra était hyper jalouse et qu’elle tentait toujours de tuer Hercule. Et là, tout d’un coup, Héra devient super compréhensive quant aux désirs de son époux...

    Mon but n’étant pas de décortiquer le film scène par scène, je vais me contenter de noter les gros points négatifs. D’une part, il y a cette histoire d’amour absolument magnifiquement fleur bleu qui fait mal à voir. Je n’ai rien contre les histoires d’amour, j’aime bien en lire et en voir de temps en temps. Mais là, franchement, elle est molle, inconsistante. C’est juste une excuse pour permettre au film d’exister.

    Ensuite, il y a le beau gosse qui accompagne Hercule. Il est mignon, il est sympa, et surtout il est pas du tout, mais alors pas du tout futé. Sérieusement, si vous rentrez chez vous alors que vous êtes censés être mort, est-ce que vous vous baladez partout en rappelant qui vous êtes ? Et surtout, dans de telles conditions, laissez-vous votre femme toute seule chez vous ? Personnellement, je la mettrai vite-fait à l’abri… Mais bon, je ne suis pas un super guerrier qui ne sert à rien, alors que puis-je savoir de ce qu’il faut faire, hein ?

    Le film est assez court (1h39) et c’est plutôt bien vu le résultat. Mais du coup, tout se passe super (trop) vite. Rien n’est approfondi. Ils arrivent quand même à nous caser le lion de Némée. Ok, c’est cool. Une grosse peluche abattue en quelques minutes par les gros bras puissants d’Hercule. Bon, ça c’est fait. Merci, à bientôt. Et sérieusement, de nos jours des amateurs se sont déjà montrés plus professionnels au niveau des effets spéciaux (si j’emploie le mot « peluche » c’est parce que la grosse bébête à poile y fait beaucoup plus penser qu’à un vrai lion).

    Sinon, c’est un film avec de l’action. Ouais, même que pour être sûr qu’on suive, y a des ralentis. Il est franchement super celui qui nous montre Hercule sous la pluie. De l’art à l’état pur. Non, sérieusement, niveau scène de combat, on a vu mieux.  La meilleure reste celle où Hercule obtient un espèce de fouet d’éclairs de son divin papa. Génial comme arme. Par contre, je ne comprends toujours pas comment il a fait pour ne pas massacrer ses troupes en même temps que ces adversaires (allez voir la BA, on le voit faire mumuse avec ses éclairs : devant et sur les côté il y a ses ennemis, et quelques pas derrières lui ses propres hommes... osez me dire qu'ils sont facile à éviter !).

    En passant, j’ai trouvé très drôle que l’actrice qui joue Hébé se nomme Gaïa. Ça n’a rien à voir avec le film mais c’est ce qui se rapproche le plus du mythe grec dans cette production : les noms !

    Voilà, je crois en avoir déjà pas mal dit. Il y en aurait des choses à ajouter, mais franchement, est-ce que ça en vaut la peine ? C’est un film divertissant, mais je le déconseille à tous les passionnés de mythologie qui ne supporte pas qu’elle soit maltraitée. Si vous vous ennuyez, que vous avez des réductions pour le ciné et qu’il n’y a rien d’autre à voir, allez-y. Sinon, abstenez-vous.

     


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :