• La Couleur des Sentiments (2011)

    La Couleur des Sentiments (2011)Une excellente adaptation, bien qu'elle ne permette pas d'aborder tous les aspects du livre.

     

     

    Titre original : The help

    Réalisé par Tate Taylor

    Avec Emma Stone, Viola Davis, Octavia Spencer, Jessica Chastain…

    Sortie ciné : 26 octobre 2011

     

    Synopsis :

    1962, Jackson, Mississippi. Trois vies, trois histoires qui vont se croiser et s’allier pour mettre en évidence la condition des bonnes noires. Eugenia Phelan, dit Skeeter, revient chez elle après ses années d’études ; elle est jeune et blanche. Aibileen est une bonne noire, qui a quarante ans de métier derrière elle ; elle sait rester à sa place et observe en silence. Minny est entre deux âges et mère de famille ; elle a une grande gueule qui lui pose régulièrement des problèmes. Dans une société blanche où les noirs réclament de plus en plus d’égalité, ces trois femmes vont devoirs agir discrètement si elles veulent faire entendre la voix des bonnes noires sans s’attirer la foudre de la bonne société.

     

    Mon avis :

    Le film est une bonne adaptation du roman. Les personnages sont fidèles au livre, de même que l’histoire, dans son aspect général. Le film dure plus de deux heures, malgré tout il ne fait que résumer le livre. Un très bon résumé mais qui ne retranscrit pas forcément fidèlement les impressions que m’a laissé ma lecture.

    Tous les passages principaux sont là, seulement certains contextes semblent manquer. Je pense notamment à la vie de Minny chez Celia Foote qui n’est que rapidement survolée, empêchant de s’attacher à Celia (qui reste malgré tout fidèle a elle-même). Je pense aussi à la relation entre Skeeter et Stuart. Elle est tellement simplifiée et survolée que je crois que le film aurait pu s’en passer. D’autant plus que leurs différends sont beaucoup plus complexes dans le livre et tout le pan politique auxquels ils sont liés disparaissent dans le film.

    Reste que le film est très bien, qu’il présente la société conservatrice du Mississippi des années 60 et la vie des bonnes noires de cette époque. Il reflète un contexte de changement en cours mais loin d’être accepté partout sur la condition des noirs. Il comporte néanmoins deux points noirs (ceci n'est pas un mauvais jeu de mots) à mon sens.

    Le premier est parfaitement anecdotique mais tellement flagrant : le titre du livre publié par Skeeter est The Help, comme le titre du film et du livre de Stockett en anglais. Je ne sais pas si le titre du livre qu’elle écrit est vraiment celui-là, mais en français il n’est pas identique au titre de la traduction de Stockett (j’ai l’impression de m’embrouiller toute seule là…). Bref, dans la version papier, le livre que Skeeter publie s’intitule Les bonnes (et y a un sous-titre dont je ne me rappelle plus). Quoi qu’il en soit ce n’est pas une reprise du titre du livre de Stockett. A l’inverse, dans le film le livre de Skeeter porte le même titre que le film. Je n’ai rien contre ça, sauf quand la VF traduit le titre du livre qu’on voit des dizaines de fois avec un gros The help en couverture. Même un illettré verrait que le titre est différent. Enfin, cela  reste un détail.

    Ensuite, il y a l’histoire de Constantine. Je la trouve trop simplifiée et elle enlève également tout un aspect de l’histoire des noirs. En effet, dans la version écrite, la fille de Constantine a l’aspect d’une blanche alors qu’elle est « noire ». N’étant pas connue par les Phelan lorsqu’elle débarque chez eux pour retrouver sa mère, qui l’a abandonné des années auparavant, elle est d’abord prise pour une blanche avant que madame Phelan ne comprenne son erreur et lui demande de partir. C’est à ce moment-là que les évènements vont mener au renvoi de Constantine et à sa disparition.

    Dans le film, sa fille est connue et noire. Cela pourrait n’être qu’un détail mais c’est omettre la condition de ces noirs qui avaient l’aspect des blancs sans en avoir le même statut. C’est oublier que seules Madame Phelan, Constantine, sa fille et Aibileen savent ce qui s’est réellement passé. De plus, le comportement de Madame Phelan dans le film n’est pas fidèle à ce qu’elle est à l’origine : une dame blanche qui ne se souciant pas des sentiments de ses employés noirs, se préoccupant simplement qu’ils fassent bien leur travail et qu’ils ne la mettent pas dans l’embarras. C’est une bonne patronne mais qui veut que chacun reste à sa place.

     

    Les personnages que je retiens :

    - Eugenia Phelan, dit Skeeter : elle est beaucoup plus petite que ne laisse supposer le livre, mais Emma Stone l’incarne très bien. Je trouve dommage que son intérêt pour ce qu’il est advenue de Constantine n’ait pas autant d’importance que dans le livre.

    - Aibileen : elle est fidèle à l’idée que je m’en faisait : bonne noire impeccable qui souffre en silence de ce qu’elle voit et entend.

    - Minny : son travail chez les Foote passe un peu à la trappe et c’est dommage, mais cela ne l’empêche pas d’être fidèle à elle-même.

    - Hilly Holbrook : la garce de service ! Impeccablement incarnée.

    - Elizabeth Leefolt : elle me fait toujours l’effet de ne pas être vraiment mauvaise, juste sous l’emprise de Miss Hilly (la garce).

    - Madame Phelan : je la trouve beaucoup moins « patronne blanche » que dans le livre.

    - Celia Foote : Jessica Chastain l’incarne à la perfection, mais l’accent est davantage mis sur sa nunucherie que sur l’aspect dépressif et solitaire du personnage.

     

    C’est un très bon film, qui n’atteint cependant pas le niveau du livre. La complexité des relations et des personnages ne ressort pas autant quand dans la version papier, ce qui est regrettable mais malheureusement soumis à la longueur de l’adaptation, qui est déjà pas mal. Cela reste un film à voir, surtout pour les personnes qui ne lisent pas ou très peu.

     

    Pour le livre, c'est par ici.

    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :