• Jupiter, le destin de l'univers (2015)

    Jupiter, le destin de l'univers (2015)Un film dont l'univers a un sacré potentiel, mais qui pâti de gros clichés et d'incohérences. Malgré tout, il s'agit là d'un bon divertissement.

     

     

     

    Titre original : Jupiter Ascending

    Réalisé par Andy et Lana Wachowski

    Avec Mila Kunis, Channing Tatum, Sean Bean, Eddy Redmaine…

    Sortie ciné : 4 février 2015

     

    Synopsis :

    Jupiter est une jeune femme qui fait des ménages, et qui un jour découvre qu’elle est la réincarnation de l’ancienne propriétaire de la Terre. Elle va devoir se méfier de tout le monde pour sauver sa vie et récupérer la propriété de la Terre afin de sauver celle-ci d’un terrible destin…

     

    Mon avis :

    Ce n’est pas un mauvais film. Ce n’est pas non plus un bon film. Les effets spéciaux sont très bien réalisés et l’histoire pourrait avoir de l’intérêt. Le problème c’est la manière dont les choses sont amenées. En fait, il y a tellement de passages absurdes que par moment on se demande si ce n’est pas une caricature de film SF. Pourtant, on a quand même l’impression qu’ils ont voulu faire quelque chose de sérieux et qu’il y a du travail derrière.

    Je crois que ce qui dessert beaucoup le film c’est cette prétendue histoire d’amour qui sort d'on ne sait où. Tout d’un coup, venant de nulle part surgit un aigle n… pardon, je m’égare. Plus sérieusement, je ne m’attendais pas à ce qu’elle lui sorte au détour de la conversation qu’elle était toujours attirée par les mauvais garçons (en fixant bien son interlocuteur dans les yeux pour que le sous-entendu soit bien clair) alors même qu’il n’y a pas eu de signes avant-coureur d’une quelconque attirance.

    Ensuite, il y a ce merveilleux hybride qui arrive toujours au dernier moment pour la sauver. Genre, le mec on sait pas s’il va arriver à temps. Oh la la ! Trop intense le suspens ! Si encore cela n’arrivait qu’une ou deux fois… Et puis le coup de la fille qui arrive à survivre en sautant d’un pont qui se casse la gueule sur une échelle qui se décroche sur une plate bande qui bascule sur… pfff trop intense ce grand moment d’incohérence. Il doit faire 40°C minimum car tout crame, la fille je suis même pas sûr qu’elle fasse du footing et là elle saute deux mètres au-dessus du vide sans problème. Un peu plus et ils faisaient cracher des flammes à Gozilla !*

    Mis à part ces absurdités qui détruisent l’effort fourni pour avoir une histoire sympa, le film n’est pas si mal. L’univers est assez sympa et les personnages aussi. Un peu clichés mais ça passe encore. J’ai juste eu le sentiment d’être devant un jeu vidéo où il fallait passer les mini boss avant d’arriver au grand méchant. En gros, il y a deux frères et une sœur qui veulent récupérer Jupiter pour la mettre dans leur poche ou la tuer, selon l’envie. Elle rencontre un membre de la fratrie. Puis elle en rencontre un second. Et enfin le troisième. Tout cela sans que jamais les trois ne se croisent, sauf pour une rapide scène du début du film où Jupiter n’est pas là.

    Du coup, on se demande si tous ces personnages ont un autre intérêt que de meubler le film. C’est dommage, parce qu’en s’attachant à un seul en particulier les scénaristes auraient pu faire quelque chose de beaucoup mieux. Je pense notamment à la sœur qui au final ne sert strictement à rien, son jeune frère aurait très bien pu faire la même chose.

     

    Les personnages que je retiens :

    - Jupiter : elle a très mauvais goût (romance avec le toutou) mais elle a souvent des réactions assez logiques par rapport aux évènements. Par contre, je ne comprends toujours pas son choix final. Elle aurait quand même pu s'arranger pour changer certaines choses...

    - Caine Wise : c’est lui le toutou. C’est le gars qui sert juste à sauver la fille.

    - Balem : ce personnage me dérange parce que bien travaillé il aurait pu être sacrément intéressant. Là, il sert juste à pas grand-chose mis à part a avoir un grand méchant vilain pas beau dans le film.

    - Kalique : c’est une petite futée dont le rôle est cependant insignifiant.

    - Titus : c’est le genre de mec qui paraît super malin et qui en fait est capable de commettre des énormes bourdes.

    - Stinger : au final, il sert pas à grand-chose non plus sinon à justifier le passage de Jupiter des mains de la sœur à celle d’un de ces frères. Et puis c’est tellement mieux quand le héro (toutou) a un pote pour le sortir des ennuis…

     

    Pour résumer, j’ai passé un moment sympa devant ce film mais ce n’est clairement pas un chef-d’œuvre. Je pense qu’en fait, la foule d’absurdités mise de côté, les réalisateurs ont voulu créer un univers trop grand qui nous offre une foule d’informations qui ne sont que survolées (des personnages qui ne servent qu’à mettre du « suspens », des créatures de différentes origines qu’on ne voit que quelques instants….). Le film part un peu trop dans tous les sens. Cela reste un divertissement devant lequel on rigole bien.

     

    * Cette expression vient de ma critique sur le film éponyme (celui de 201) qui est une simple succession d'absurdités.

      
     

     

    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :