• Hunger Games - Suzanne Collins

    Hunger Games - Suzanne CollinsUn excellent livre d'anticipation qui fait beaucoup réfléchir sur la société actuelle.

     

     

    Titre original : The Hunger Games

    Année de publication : 2008

     

    Quatrième de couverture :

    "Dans un futur sombre, sur les ruines des Etats-Unis, un jeu télévisé est créé pour contrôler le peuple par la terreur.

    Douze garçons et douze filles tirés au sort participent à cette sinistre téléréalité, que tout le monde est forcé de regarder en direct. Une seule règle dans l'arène : survivre, à tout prix.

    Quand sa petite sœur est appelée pour participer aux Hunger Games, Katniss n'hésite pas une seconde. Elle prend sa place, consciente du danger. A seize ans, Katniss a déjà été confrontée plusieurs fois à la mort. Chez elle, survivre est comme une seconde nature..."

     

    Mon avis :

    Je viens de relire Hunger Games en anglais et je me suis dit que c'était l'occasion de faire un article sur les livres. Naturellement, je commence par mes impressions sur le premier.

    Contexte : 74 ans plus tôt, les jeux ont été décrétés pour empêcher toute nouvelle rébellion (la précédente s'étant terminée sur la disparition du treizième district lors d'une malencontreuse pluie de bombes). Chaque district a un domaine de prédilection et chaque district à ses vainqueurs, désormais mentors des nouveaux tributs. Les districts sont tous clos et personne ne doit en sortir sous peine de mort ou autre sorte de punition, pas forcément préférable.

    Maintenant, passons à l'histoire de ce premier tome.

    Fait important, c'est écrit à la première personne. Tout ce que l'on voit, c'est par les yeux et les sentiments de Katniss. Or, c'est une fille méfiante et qui vient de passer les cinq dernières années à tout faire pour que sa famille survive. En effet, son père meurt alors qu'elle n'a que onze ans, et sa mère devient apathique à cause de la douleur de sa perte. C'est Katniss qui prend alors sa famille en charge, en continuant à braconner sur des terres au-delà de la limite du District 12, comme son père le lui a appris. C'est donc avant tout une survivante, prête à tout pour sauvegarder sa petite sœur (elle garde rancune à sa mère pour n'avoir pas su s'occuper d'elles à la mort de son père).

    Il n'est donc pas étonnant que Katniss prenne la place de Prim lorsque le nom de celle-ci est tiré au sort lors de la moisson. Tout, dans les Hunger Games, donne envie de vomir. De la moisson (on parle ici de deux enfants entre 12 et 18 ans, tirés au sort pour participer aux jeux, dans chaque district) jusqu'au final du jeu où il ne peut y avoir qu'un survivant.

    Il existe douze Districts d'où les "moissonnés" partent pour aller au Capitole, capitale de Panem et lieu de débauche et de vanité, où la population est la seule à apprécier réellement les jeux. Une fois au Capitole, les enfants sont déguisés et exposés, afin d'obtenir les meilleurs sponsors possible. Ces derniers permettront, une fois dans l'arène, d'envoyer des cadeaux aux joueurs.

    Dans son malheur, Katniss est envoyée au Capitole avec Peeta, un garçon de son District à qui elle doit beaucoup. C'est ce qui l'ennui le plus, davantage encore qu'il passe bien auprès du public et va ainsi l'aider pour les sponsors. Entre un mentor alcoolique et une hôtesse typiquement "capitolienne", Katniss ne va trouver du réconfort qu'auprès de son styliste, Cinna. Malheureusement, le temps passé au Capitole est cours et bientôt elle se retrouve seule dans l'arène, à devoir survivre pour tenir la promesse faite à sa sœur de tout faire pour revenir.

    Dans l'arène, il faut se méfier à la fois des autres tribus, mais également des pièges envoyés par les Juges du jeu.

    Je vais m'arrêter là au niveau de l'histoire, sinon je vais en dire trop. Ce qu'il faut retenir, c'est que Katniss est avant tout une survivante et qu'elle va le prouver. Mais surtout, elle se méfie de tout le monde et d'elle-même. Il ne faut pas oublier qu'elle n'a que seize ans. Les jeux vont la faire réfléchir sur ce qu'elle ressent, à propos de sa famille mais aussi de son ami Gale et de Peeta. Dit comme ça on pense tout de suite à un triangle amoureux, mais dans ce premier tome il n'est pas vraiment présent. Il très légèrement effleuré en comparaison de tout ce qui se passe.

    Ce qu'il y a d'appréciable dans ce livre, en dehors des ressentis et des réactions logiques de Katniss (par rapport à son caractère, son âge et aux évènements), c'est qu'il n'y a pas de temps mort. On ne s'ennuie jamais et les évènements s'enchaînent bien. L'arène occupe les deux-tiers du livre, et ce qui se passe avant fait aussi partie du jeu et est essentiel pour comprendre Katniss. On a aussi le droit à quelques flash-back pendant l'arène, ce qui permet aux temps de "repos" de passer plus facilement qu'un "quelques minutes/heures plus tard".

     

    Les personnages que je retiens :

    - Katniss : un caractère indépendant et méfiant, une survivante. Elle a un fort instinct de protection, qui ne s'applique pas qu'à sa famille, et qui va lui être très favorable. Elle n'a cependant pas conscience des répercutions de son propre comportement, ce qui explique qu'il y ait une suite.

    - Peeta : c'est un gentil garçon, honnête et sincère. C'est un peu le Bisounours courageux. Il sait s'adresser au public et se faire des amis.

    - Haymitch : seul vainqueur encore vivant du District 12 (il n'y en avait qu'un seul autre), c'est le mentor alcoolique et solitaire de Katniss et Peeta. Il y a une antipathie naturelle qui s'installe entre lui et Katniss, et malgré le fait qu'il préfère de (très) loin Peeta, il sait que Katniss a beaucoup plus de chance de l'emporter.

    - Cinna : styliste de Katniss. Il semble être le seul natif du Capitole à ne pas s'habiller de manière extravagante et a avoir conscience de ce que sont réellement les jeux (à part le président Snow). C'est un véritable soutien et il va donner dès le départ un avantage à Katniss en lui créant des tenues mémorables.

    - Effie Trinket : hôtesse du District 12, elle n'a absolument pas conscience du drame que représentent les jeux. Au contraire, elle est ravie de l'effet que ses tributs ont sur le public. Elle offre des moments mémorables, et au final elle est attachante.

    - Rue : du même âge que Prim (la sœur de Katniss), c'est une courageuse et habile tribut.

    - Tresh : du même district que Rue, c'est un garçon d'honneur, grand et fort.

    - Les Carrières : tributs souvent volontaires, issus des districts 1, 2 et 4. Ils sont entraînés bien avant les jeux (chose normalement interdite) et se mettent ensemble en début de jeu pour éliminer les plus redoutables adversaires. Je retiendrai Glimmer qui a une mort mémorablement bête ; Clove qui ne sait pas qu'il vaut mieux agir que discuter ; et Cato dont la fin est sans doute la plus affreuse.

    - La renarde : trop de ruse, tue la ruse.

    Il y a bien sûr d'autres personnages dont il faudrait parler, mais je le ferai dans les prochains tomes, où ils ont un peu plus d'importance.

     

    Globalement, on rentre rapidement dans l'histoire. Katniss est une adolescente solitaire et cela se ressent dans la façon dont elle vit les évènements. J'ai été prise par l'histoire, au point d'aller lire la suite. Le premier livre pourrait se suffire à lui-même, mais quelques détails donnent envie d'en savoir davantage. Ce premier tome fait réfléchir sur différents sujets, sans pour autant qu'il n'ait besoin de longs discours.

     

     

    Les autres tomes : Hunger Games : l'embrasement, Hunger Games : la révolte.

    Le film : Hunger Games


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :