• Godzilla (2014)

    Godzilla (2014)Il existe des films hyper clichés, lors de la conception desquels les scénaristes devaient fumer la moquette et où les méchantes bêtes sont vraiment très mal faites. C'est le cas de Godzilla. 

     

     

    Titre original : Godzilla

    Réalisé par Gareth Edwards (II)

    Avec Aaron Taylor-Johnson, Bryan Cranston, Ken Watanabe...

    Sortie ciné : 14 mai 2014

     

    Synopsis :

    Un phénomène étrange cause l'explosion d'une centrale nucléaire au Japon. Quinze ans plus tard, le fils d'un des ingénieurs revient sur place pour empêcher son père de continuer à chercher des explications. Mais une bébête méchante va apparaître, et faire ressurgir un monstre des profondeur : Godzilla....

     

    Mon avis :

    Avant de commencer, je dois préciser que je raconte pleins de trucs qui se passent. Et si rien n'est vraiment surprenant dans ce film, à ceux qui ne veulent aucun SPOILS s'abstenir....

    On a le 'savant fou' (ici c'est un ingénieur qui a mal digéré le décès de sa femme) qui est persuadé que le gouvernement cache quelque chose, mais que personne ne croit alors qu'en fait il a raison. Il y a son fils, qui forcément ne le croit pas et s'en mord les doigts quand il découvre que c'était vrai. Il y a le scientifique japonais (enfin je crois qu'il est d'origine japonaise) qui parle d'équilibre de la nature. Il y a l'autre scientifique qu'est juste là pour dire qu'il y a des femmes dans le film (sans parler de l'épouse du fils de l'ingénieur qui ne sert pas davantage que l'ensemble de l'armée américaine dans ce film). Et donc il y a l'armée américaine, parce que oui tout démarre au Japon mais forcément les Japonais ils peuvent rien contre les méchantes bébêtes mais par contre les Américains, eux, ils en sont capable (à noter que cela aurait sûrement été pareil si la centrale avait été sur Mars).

    Pour ce qui est de l'histoire, en gros c'est comment un homme tente de rejoindre sa femme et son fils chez lui, mais que sur le chemin et ben pas de chance, il croise toujours les bébêtes à abattre. Mais Dieu merci, monsieur est un Marines, et en plus il est spécialisé dans les bombes. Donc forcément, il est le plus apte à s'occuper du missile qu'il faut transporter du point A au point B.

    Bref, rien de bien extraordinaire à l'histoire. Si... pendant une heure (montre à l'appuie) on cherche, en vain, où est Godzilla (vous savez, c'est le titre du film). Pardon, on nous montre une vieille photo sur laquelle on peut distinguer ses crêtes. Pour un film qui dure 2h, en passer la moitié a attendre le véritable héros du film, c'est un peu long. Et oui, en fait, si les Américains n'étaient pas intervenu, le problème se serait peut-être réglé plus rapidement. Le scientifique asiatique l'avait dit : c'est mère nature qui équilibre les forces. Mais personne ne l'a cru avant la fin du film.

    Donc, globalement, le film vaut pour les amateurs de bébêtes, même si les deux méchantes ne ressemblaient pas à grand chose (d'un point de vue personnel). Au moins Godzilla est beau dans le genre dinosaure bien utile. Par contre, sa capacité à cracher des flammes bleues sort un peu de nulle part. Au moment où on découvre sa capacité, j'imagine très bien la conversation des scénaristes :

    "- Dis, là Godzilla il est un peu dans la merde, non ?

    - Grave, va falloir qu'on trouve un truc... Si le gars il faisait exploser les œufs ?

    - Super idée, ça va détourner l'attention de la mère. Mais Godzilla il est mal en point quand même, donc je sais pas trop si c'est logique qu'il puisse battre le mâle comme ça, juste parce qu'il a plus sa meuf pour l'aider...

    - ...

    - ...

    - Je l'ai ! Et si Godzilla crachait des flammes ? Il ferait genre c'est un dragon des mers qui ressemble à un dinosaure...

    - Trop méga super idée ! Et les flammes elles seraient bleues car méga trop chaudes.

    - Ouais, et ses montagnes dorsales elles deviendraient bleues juste avant pour qu'on comprenne qu'il va se passer quelque chose...."

    Voilà pour mon petit moment délire... Sérieusement, ce passage est aussi pathétique que les abrutis qui sont restés au bureau alors qu'il n'y a plus d'électricité et que des immeubles entiers sont en train d'être dévastés...

     

    Les personnages que je retiens :

    - L'ingénieur :  un peu perturbé par la mort de sa femme, mais on le comprend c'est un peu lui qui l'a envoyé au mauvais endroit au mauvais moment.

    - Le fils de l'ingénieur : c'est sensé être le héros humain, donc impossible de ne pas en parler. Il manque sérieusement de chance.

    - Godzilla : j'la trouve pas vilaine cette petite bête...

    - Les deux bêtes très méchantes : je les trouve affreuses. Ils devaient avoir dépensé tout leur quota effets spéciaux quand elles ont été créées.

    - La femme du fils de l'ingénieur : juste parce qu'elle ne sert à rien (et je ne parle pas de son fils).

     

    Pour conclure, c'est un film assez sympa mais qui contient une foule de trucs qui ne vont pas. Globalement, l'histoire est on ne peut plus stéréotypée et il n'y a absolument aucune surprise. Cela reste un bon divertissement.

    Pin It

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :