• Celle qui parle aux serpents

    Celle qui parle aux serpentsEt encore un fanart pour le Cycle d'Ohenfeld. Il s'agit d'une représentation d'un des personnages principaux : Dalia Snakkanger.

     

     

     

    Je m'attaque maintenant au cas de Dalia Snakanger, jeune fille aux yeux tristes et aux cheveux d'un blond sale et emmêlés, qui fait partie de la fanfiction du Cycle d'Ohenfeld de Nevi Lee. C'est une petite personne mystérieuse, qui ne parle pas beaucoup et sourit encore moins. Elle est dite née-moldue mais au final on ne sait pas grand chose d'elle, si ce n'est que c'est une orpheline qui a été trimballée dans différentes familles d'accueil moldues.

    Elle a la particularité de parler Fourchelang (pour les non initiés : elle peut communiquer avec les serpents), ce qui la rend encore plus énigmatique. Elle paraît indifférente à ce qui l'entoure et passe beaucoup de temps seule. C'est une jeune sorcière de talent qui sait s'imposer quand elle le veut, même si la plupart du temps elle reste discrète.

     

    J'ai décidé de la représenter avec deux serpents. Ci-dessous mon premier dessin :

    Celle qui parle aux serpents

     

    Et maintenant la version sur ordinateur, faite en deux étapes : les serpents en premier (ceux qui ont été le plus difficile à faire à l'origine), auxquels j'ai rajouté des motifs pour leur donner un peu de relief, et Dalia ensuite (j'ai légèrement modifié sa robe).

    Celle qui parle aux serpentsCelle qui parle aux serpents

    Ensuite, je me suis attaquée à la coloration. Je ne voulais pas quelque chose de trop voyant, j'ai donc cherché un vert qui paraîtrait terne. Cela ne se voit pas vraiment, mais ses yeux sont censés être bleu-gris pâles. En ce qui concerne les cheveux, j'ai essayer de trouver une teinte qui correspondait à "blond sale".

    Pour les serpents, je n'ai pas voulu qu'ils aient exactement la même teinte donc je me suis amusée avec les nuances. J'ai hésité à travailler avec d'autres couleurs pour les motifs de leur peau, mais, outre le fait que je ne m'en suis rappelée qu'une fois la version finale faite, je me suis dit que ça risquait d'attirer le regard davantage sur eux que sur le personnage central.

    Globalement, je ne voulais pas de couleurs trop criardes qui n'auraient pas correspondu à Dalia. Néanmoins, je ne me suis pas cantonnée à du gris terne et insipide. J'aurais bien pris un vert plus... vert (moins grisâtre en somme) mais je ne voulais pas non plus faire trop "je suis à Serpentard et j'en affiche les couleurs !", ce qui n'est pas non plus dans le caractère de Dalia.

    Celle qui parle aux serpentsCelle qui parle aux serpents

     

    Enfin, j'ai tenté d'apporter un peu de relief à mon dessin. J'ai aussi fait un arrière plan qui le mettait mieux en valeur qu'un banal fond blanc. Je ne suis pas mécontente du résultat même si j'aurais aimé faire mieux.

    Celle qui parle aux serpents

     


    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :