• Agent Carter (saison 1)

    Agent Carter (saison 1)Voilà une série intelligente et bien menée. Pour une fois que Marvel nous offre une héroïne d'apparence normale, sans super pouvoir et au caractère bien trempé, il faut sauter dessus ! (enfin sur la série, pas sur Peggy...)

     

     

    Titre original :Marvel’s Agent Carter

    De Christopher Markus et Stephen McFeely

    Avec Hayley Atwell, James D’Arcy, Enver Gjokaj, Chad Michael Murray…

    Saison 1 : 2015, 8 épisodes

     

    Synopsis :

    Après la guerre, Peggy Carter intègre le SSR, le premier service secret des Etats-Unis. Alors qu’elle est encore en deuil de Steve Rogers, elle se retrouve à faire la secrétaire pour ses collègues de bureau, qui ne voient en elle qu’une femme bonne à faire le café et répondre au téléphone. Mais quand Howard Stark est accusé de traîtrise et vient lui demander son aide pour le sortir de ce mauvais pas (ce c** s’est fait voler des inventions utlra dangereuses dans un lieu tenu secret), Peggy n’hésite pas beaucoup. Elle va dès lors mener un double jeu, travaillant officieusement sur l’enquête, en parallèle de ses collègues qui ignorent tout.

     

    Mon avis :

    Cette série est vraiment trop trop géniale ! (et oui, le mot en double est volontaire). Peggy Carter est génialissime ! (et non, je n’en fais pas trop tongue). Sérieusement, les huit épisodes sont vraiment bien foutus, l’histoire rondement bien menée et les personnages aussi divers qu’intéressants.

    Peggy, c’est la femme qui a prouvé sa valeur pendant la guerre, mais maintenant que celle-ci est terminée, elle se retrouve à servir le café à ses collègues alors qu’elle est un agent, tout autant qu’eux. Si elle bouillonne en elle-même de ne pas être prise au sérieux, elle ne remet pas en cause sa hiérarchie. Par contre, question répartie il ne faut pas s’y confronter. En fait, il ne fait pas bon de se confronter à l’Agent Carter, tout simplement.

    De ses collègues de boulot, il n’y en a qu’un qui la respecte, tous les autres la prenant de haut. Aussi, quand Howard Stark lui offre la possibilité de prendre part à l’action, c’est à peine si elle hésite (ce qu’il lui demande relevant de la trahison, on peut comprendre qu’elle ne saute pas à pieds joins dans la merde). Bref, les ennuis commencent et elle prouve qu’elle peut s’en sortir toute seule.

    Toute seule ? Soyons honnête, pas totalement. Parce qu’il y a Edwin Jarvis, le majordome de Stark. Et ce type est juste génial ! (oui, ce terme revient souvent quand j’évoque cette série). A eux deux, ils forment un duo magistral, qui ne s’en sort pas que par chance.

    Il faut huit épisodes pour arriver au bout de l’intrigue, et aucun n’est lent ou inutile. Chacun a sa place dans le récit, et tous forment un ensemble cohérent. Ajoutons à cela le charme des années cinquante et nous avons là un petit bijou en série.

     

    Les personnages que je retiens :

    - Peggy Carter : comme dit plus haut, il ne faut pas lui chercher des noises. Elle n’accepte pas très bien la place qu’on lui a attribué au travail, mais pourtant elle ne va pas à l’encontre de sa hiérarchie pour suivre ces messieurs sur le terrain. Bon, elle va faire son enquête de son côté, enfreignant quelques petites lois au passage, mais sinon dans le cadre de son boulot elle agit comme elle le doit, en respectant les ordres.

    - Edwin Jarvis : majordome d’Howard Stark, il est parfait! Il n’aime pas qu’on déroge à sa petite routine, mais en même temps il est partant pour quasiment tout et n’importe quoi. Il est un allié de poids pour Peggy et fait régulièrement sourire.

    - Howard Stark : ce type a vraiment une haute opinion de lui-même, mais on ne peut que reconnaître son talent.

    - Daniel Sousa : j’ai envie de lui faire un gros câlin. Surtout quand un collègue lui fait remarquer qu’entre Captain America et lui, il y a une jambe (le pauvre a perdu la sienne pendant la guerre - enfin je crois qu'il ne l'a plus, en tout cas, il traîne la patte) et qu’il n’a donc aucune chance de séduire Peggy. Ce type est le plus gentil du bureau, mais c’est aussi un agent et il fait très bien son travail.

    - Jack Thompson : j’ai cru à un moment que je commençais à l’apprécier, et puis non. C’est quand même un gros c**, même si c’est un excellent agent.

    - Dottie : j’ai eu envie de la plaindre à cause de son enfance particulière et puis… non. C’est une grosse c*******, une véritable psychopathe.

    - Angie : cette fille est géniale. C’est probablement la seule amie de Peggy et c’est une très bonne actrice.

     

    Cette première saison est juste géniale (au risque de me répéter). L’histoire est menée avec doigté, les personnages sont intéressants et l’ambiance de l’époque bien reproduite. C’est un plaisir de retrouver Peggy et un honneur de rencontrer Jarvis (ce type est méga super génial).

    Pin It

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :